EXPOSITIONS DE LANDRAUD, CHAMPOLLION, Les paysages de Jean GILLETTA

By 24/07/2019

 Du 3 Août au 12 Octobre 2019

Vernissage le Samedi 3 Août 2019 à 18 heures.

Les paysages de Jean Gilletta
Photographies de Levens

La principale société d’édition photographique du sud-est de la France, « Jean Giletta frères éditeurs », a largement contribué à diffuser les images des Alpes- Maritimes à travers le monde entier. Jean Gilletta (1856-1933) le fondateur, ses frères Joseph et François, puis son neveu Louis Gilletta (1893-1972) n’ont cessé de parcourir la région pour en fixer les angles remarquables et les renouveler au fur et à mesure de l’urbanisation.

Au sein de ce patrimoine photographique de tout premier plan, riche de milliers de clichés pris pendant un siècle, Levens tient une place privilégiée parce que c’est la terre natale des Gilletta et qu’ils s’y rendaient régulièrement.

Mettre à la disposition de tous leurs images, faire partager l’émotion, la grandeur, ou la simplicité d’un paysage ont été la raison de vivre des Gilletta. Ils en ont donné la majeure partie à la ville de Nice qui la conserve à la bibliothèque de Cessole. Une grande exposition au musée Masséna a rendu hommage au cours de l’hiver 2017-2018 à la maison Gilletta. Dans son prolongement, ce choix de tirages contemporains exposés in situ dans la Galerie du Portal à Levens permet à la fois de remonter le temps en rapprochant les clichés des lieux de leurs prises de vues et de mettre
ce riche fonds patrimonial à la portée de tous.

Jean-Louis LANDRAUD, sculpteur

Sculpteur, né en 1956 à Nice, Jean-Louis LANDRAUD est autodidacte. Ses bronzes ont une base figurative, mais il va jouer sur la fraction des corps, sur les vides, leur donnant
une grande légèreté qui contraste avec le matériau. «Ses compositions étonnent par leur côté aérien. Cet «appel d’air» vous happe vers le haut, présence et absence, exprimant la complémentarité des corps, oscillant entre le matériel et l’éthéré, entre la précision et le réalisme.» (Nice-Matin)
C’est dans la beauté du corps humain qu’il va puiser sa première source d’inspiration.

Au cours de l’année 2007, un problème de santé altère sa capacité à créer. Plusieurs mois s’écoulèrent ainsi… Puis vint le temps des cerises. Quelques cerises à regarder posées là sur ma table d’atelier… la simplicité de ce fruit le remplit soudain d’émotion : sa couleur « rouge » si chaude, qui évoque le sang, la vie fragile, ses formes si pures qui empruntent les
courbes du corps humain. Des cerises porteuses de renouveau et de printemps… «C’est pourquoi j’ai décidé de faire des cerises mon symbole de Vie : présentes dans toutes mes nouvelles
créations, j’en fais aujourd’hui ma seconde signature.».

 

François CHAMPOLLION, peintre

Technicien formé dans les meilleures écoles, et auprès de références. Il enseignera ,entre autres, pendant vingt-quatre ans à l’Université de Nice, l’histoire de la peinture française.
Parallèlement, il se lancera dans une carrière d’artiste indépendant et, dans une démarche ludique,
Champollion nous fait entrer dans son univers: une abstraction structurée de juxtapositions de carrés, déclinant couleurs et reflets dans des labyrinthes précieux.