Préservation de la biodiversité

Le Grand Pré a fait l’objet d’un plan de gestion en vue de la préservation de la biodiversité de cette zone remarquable, pour sa restauration écologique et enfin sa mise en valeur pédagogique.

Cette étude s’articule autour de plusieurs chapitres en tenant compte de l’historique et de la spécificité de cet espace :

1) l’entretien de la prairie en gestion différenciée selon la flore et la faune
2) la préservation des qualités du cours d’eau et des boisements
3) le choix des espèces d’arbres à planter lors des aménagements paysagers en bordure de la zone
4) la mise en place d’écriteaux temporaires explicatifs sur la gestion effectuée
5) la mise en place de panneaux pédagogiques expliquant la biodiversité de l’espace pour une meilleure utilisation de la part des utilisateurs, visiteurs ou Levensois, et un peu plus de respect : comportements plus responsables vis-à-vis des rejets de déchets, des déjections canines…)
6) l’adaptation des empreintes de manifestations

L’intégralité du site figure dans l’inventaire départemental des zones humides initié en 2014 par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes. Il est classé en Forêt Communale et relève du régime forestier de l’Office National des Forêts, gestionnaire.
Un Comité de Gestion contrôle les opérations conduites par la commune sous l’œil attentif d’experts écologues.

Plus de 110 espèces de la flore ont pu être relevées et certaines sont protégées.

Pour la conservation de ces espèces protégées et la protection de l’habitat d’une petite faune y trouvant refuge, il a été décidé de pratiquer le fauchage tardif et différencié avec passages en tonte et broyage sur la partie haute du Grand Pré (vers le stade) au printemps et tonte tardive sur la partie basse (vers le rond-point de la Tête de Cheval ) en juillet .

Nous avons également établi un partenariat avec un bureau d’études spécialisé en entomologie pour la partie concernant les insectes.
Les conditions sanitaires actuelles ayant imposé des contraintes indépendantes de notre volonté, les délais annoncés risquent fort d’être décalés dans le temps, ce que chacun pourra comprendre aisément.

SAVOIR +

Antoine Veran, votre maire