Category

Actualité

Vernissage & présentation de la nouvelle stratégie culturelle de la commune

By | Actualité

« Le PORTAL », un Réseau Culturel et Artistique

Le projet est d’établir une coordination culturelle à la hauteur de la richesse patrimoniale, associative et artistique de la commune de Levens.

La Maison du Portal, forte de sa position centrale, devient le siège d’une nouvelle entité coordinatrice, «Le Portal», réseau culturel levensois proposant un ensemble de services et d’activités, ainsi qu’une programmation culturelle et artistique ouverte et éclectique.

Visites guidées du patrimoine, ateliers, animations, conférences, concerts, expositions, performances artistiques, etc. seront désormais coordonnés par Le Portal et contribueront à développer la vie levensoise en partenariat avec les acteurs culturels et artistiques locaux.

A l’occasion du vernissage de l’exposition « The Vedic Art » de Madame Gunilla LARSSON, artiste peintre, la municipalité a le plaisir de vous convier à la présentation de la nouvelle stratégie culturelle de la commune.
Nous vous donnons rendez-vous le 9 juin 2018 à 18h00 à la Maison du Portal.
La présentation ainsi que le vernissage seront suivis d’un apéritif offert par la Municipalité.

Des couleurs aux transformateurs électriques

By | Actualité

Depuis une vingtaine d’années, Enedis réunit associations d’insertion, artistes graffeurs, techniciens et élus locaux dans un projet de street art sans précédent. Avec un objectif : redonner des couleurs au patrimoine industriel des villes et villages français tout en renforçant la cohésion sociale.

Cette action est menée en partenariat entre les services d’Enedis (Exploitation et Direction Territoriale), les collectivités et l’association Eveil Ton Art.

Prochainement les transformateurs des écoles maternelle et élémentaire seront « graphés »

Le calendrier de Levens Loisirs

By | Actualité

Levens loisirs vous propose:

  • Domaine du Rayol déjeuner bouillabaisse le 29 Juin 2018
  • prix 82 €

………………………………………………………………………………….

  • Voyage en Sardaigne 6 jours du 15 au 20 Septembre 2018
  • Prix 760 €

…………………………………………………………………………………..

  • Méchoui à Tourves le 8 Novembre 2018
  • Prix 65€

…………………………………………………………………………………..

  • Villa Ephrussi de Rothschild & Kerylos – date à définir en Octobre
  • Prix 69 €

Pour des renseignements ou inscriptions : tel 04 93 91 06 13 en soirée 

Installation d’un jeune agriculteur « bio » sur un terrain du Département des Alpes-Maritimes

By | Actualité

Signature de la convention de mise à disposition d’un terrain départemental situé à Levens, derrière la Gendarmerie, sur lequel va s’installer un jeune agriculteur « bio ».

Fierté car les agriculteurs incarnent la richesse de notre terroir, perpétuent des savoir-faire ancestraux tout en cherchant sans cesse à innover, et veillent au quotidien à la très grande qualité des productions.

Fierté, aussi, car il est toujours réjouissant d’accompagner l’installation de jeunes incarnant l’avenir de l’agriculture, porteurs d’un projet de qualité, et contribuant à l’activité économique des communes des Alpes-Maritimes.

N.B. : ce terrain constitue l’une des compensations agricoles transférées depuis le terrain de la Baronne, dans le cadre du transfert du MIN. L’accès a été réalisé par la Métropole en juin 2017, soit un coût de 357 920 € HT dont une subvention départementale de 125 272 € votée en 2015. Le terrain abrite également une bâtisse en ruines susceptible d’être restaurée. Quant aux parcelles contiguës à vocation forestière, dont le Département est propriétaire, elles pourront être valorisées ultérieurement, par exemple pour de l’agrotourisme.

Suite à une commission tripartite incluant le Département, la Chambre d’agriculture et la Direction départementale des territoires et de la mer (et associant la commune de Levens), la candidature retenue pour occuper ce terrain de plus de 2,1 hectares est celle de M. Nils MANIOULOUX.

Âgé de 24 ans, Nils MANIOULOUX est titulaire d’un BTS agronomie productions végétales, et a travaillé successivement à l’AMAP d’Ollioules en 2016 et chez un maraîcher à Roquebrune-sur-Argens en 2017.

 

Son projet agricole consiste :

  • en une exploitation maraîchère biologique sur 6 000 m² en plein champ et 1 000 m² de serres (pour lesquelles il a déjà déposé un permis de construire) ;
  • en une production arboricole fruitière bio (pommiers, abricotiers, pêchers, cerisiers, poiriers) ;
  • en l’élevage de poules pondeuses (prévu dans un 2e temps).

Cette production sera vendue en privilégiant les circuits courts, à savoir :

  • Les marchés (notamment celui de Levens) ;
  • Les restaurants locaux ;
  • La plateforme d’approvisionnement en produits frais locaux « 06 à table », développée par le Département avec la Chambre d’agriculture. Ce dispositif, qui fait le lien entre les producteurs locaux et les gestionnaires des cuisines scolaires des collèges, répond à un enjeu à la fois éducatif (sensibiliser les élèves aux goûts et aux saisons), économique (proposer aux agriculteurs un marché important et stable) et environnemental (limiter les pollutions liées aux transports).

Le Département a procédé en ce début d’année au débroussaillage du terrain au travers de l’intervention de FORCE 06.

Le Département va aider Nils MANIOULOUX à plusieurs autres niveaux :

  • Avec l’établissement d’un bail emphytéotique qui se substituera à la présente convention de mise à disposition, afin qu’il puisse s’installer de manière durable sur le terrain ;

La convention provisoire consent la mise à disposition à partir du 1er février pour une durée de 18 mois, avec une redevance mensuelle de 15 €, mais le bail sera proposé dès la Commission permanente de cet automne (dossier en cours d’instruction, la durée souhaitée par le bénéficiaire est de 41 ans).

  • Avec l’obtention de la dotation jeune agriculteur (il pourra ainsi prétendre à une bourse à l’installation de 10 000 € du Département) ;
  • Avec 10 visites techniques gratuites pour l’accompagner dans son installation, négociées avec la Chambre d’agriculture et la Fédération départementale des groupements de développement agricole ;
  • Avec les aides du programme AIME, au taux de 60 % auquel il pourra prétendre (car il répond aux critères jeune agriculteur, bio et zone de montagne).

Le Département est heureux de matérialiser ici son engagement en faveur de l’agriculture, dans la continuité des aides déjà déployées sur Levens dans ce domaine.

Le Département aux côtés des producteurs azuréens

Les Alpes-Maritimes disposent d’une agriculture dynamique :

  • 1 675 exploitations agricoles ;
  • 162 000 hectares utilisés pour l’agriculture ;
  • Un chiffre d’affaires d’environ 70 M€.

Le Conseil départemental a mis en place une politique ambitieuse pour la conforter : elle mobilise en 2018 une enveloppe d’1,7 M€.

Elle correspond à un choix d’avenir : celui de bâtir, aux côtés de la Chambre d’agriculture (à laquelle notre collectivité octroie cette année 50 000 €), un tissu agricole dense, compétitif et innovant.

Mise à l’honneur des lauréats azuréens du Concours général agricole organisé à Paris (cérémonie organisée le 12 mars dernier au Département).

 Cette année, 11 représentants des Alpes-Maritimes ont reçu 20 médailles (11 d’or, 8 d’argent et une de bronze).

 Accompagnement de la modernisation des exploitations au travers du programme AIME :

  • 457 dossiers ont été traités depuis 2009 pour près de 7,6 M€ ;
  • Des aides maintenues en 2018 : 7 dossiers pour 145 621 € (malgré la loi NOTRe, nous avons conventionné avec la Région pour conserver ce dispositif) ;
  • Près de la moitié des médaillés du Concours général agricole 2018 ont bénéficié de ces aides ces dernières années.

 

Le Département c’est aussi

L’aide aux agriculteurs, notamment les plus jeunes, à s’installer :

  • Avec une majoration de 10 % du taux d’aide départementale aux investissements des jeunes agriculteurs (porté de 40 % à 50 %, et jusqu’à 60 % en zone de montagne) ;
  • Avec le confortement de la dotation jeune agriculteur de l’État pour atteindre le plafond autorisé. 80 bourses ont été attribuées depuis 2009 pour 702 000 €, dont 5 en 2017 à des agriculteurs bio pour 40 000 € (depuis la loi NOTRe, cette mesure ne peut concerner que des installations bio) ;
  • Avec une mobilisation auprès des communes (près de 2,5 M€ depuis 2009) pour des investissements concernant des équipements pastoraux et la constitution de fonds agricoles.

 

 promouvoir l’agriculture bio et l’innovation, avec :

  • Le soutien à l’investissement de 148 exploitations bio depuis 2009 pour plus de 2,1 M€, et les bourses à l’installation de 38 jeunes agriculteurs bio pour 330 150 € ;
  • Le programme Agribio 06 qui a reçu 15 000 € en 2018 ;
  • Un engagement pour le CREAT, centre de recherche de la Chambre d’agriculture, dont les travaux de reconstruction sous maîtrise d’ouvrage départementale se déroulent cette année à la Baronne (livraison estimée en juin, visite de chantier prévue le 30 mars prochain).

 

garantir un élevage de qualité pour :

  • La surveillance sanitaire des troupeaux et productions (soutien aux services vétérinaires, financement des actions de prophylaxie, analyse des prélèvements sanguins…) ;
  • Le fonctionnement de l’abattoir du Mercantour :
  • Budget global 2018 de près d’1,2 M€ ;
  • Participation départementale en 2018 de 547 722 € ;
  • Tonnage annuel moyen depuis 2014 : 190 (177 en 2017, avec un redressement à partir du 2nd semestre) ;
  • Étude pour la création d’un atelier de découpe sur le toit : 300 000 à 400 000 € d’investissements estimés.

 

Encouragement à l’apiculture au travers du Plan apicole départemental destiné à protéger la santé des abeilles, développer les ressources mellifères, soutenir la filière apicole et sensibiliser les différents acteurs et le public.

Combattre les fléaux touchant les agriculteurs :

  • Xylella Fastidiosa, une bactérie qui attaque environ 200 espèces végétales et dont une meilleure connaissance par la recherche forme aujourd’hui notre priorité ;
  • Le frelon asiatique, une menace pour la filière apicole, et plus largement l’agriculture et la biodiversité (un séminaire s’est tenu aujourd’hui même au Département sur ce sujet) ;
  • Le loup, dont les attaques sont très nombreuses dans le 06 (905 attaques et 3 323 bêtes tuées en 2017) ;
  • Les intempéries, notamment celles de 2014 et 2015, où FORCE 06 a aidé les agriculteurs les plus touchés.

 

Valorisation de l’agriculture auprès d’un large public :

  • À travers notre soutien aux manifestations agricoles et rurales (40 000 € par an) ou encore aux concours fromager et oléicole départementaux ;
  • À travers le label « Fiers de nos agriculteurs » destiné à promouvoir les produits de qualité primés et reconnus et à valoriser le mérite de nos producteurs engagés dans des démarches de qualité contrôlées ;
  • À travers la plateforme « 06 à table » (45 producteurs et 22 collèges sont concernés à ce jour ; 79 tonnes ont été livrées depuis début 2017).

Devenez bénévole du 14 au 17 juin prochain sur l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour !

By | Actualité

Vous voulez participer à une expérience unique ? Vivre de l’intérieur un évènement sport hors du commun ? Prenez part à une aventure exceptionnelle dans un paysage à couper le souffle !

Devenez bénévole du 14 au 17 juin prochain sur l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour !

Ainsi, ce sont près de 800 bénévoles qui répondent présent chaque année et contribuent à la réussite de l’évènement. Votre présence et vos compétences sont indispensables. Tout au long du parcours, différentes missions seront proposées : l’accueil des sportifs, la signalisation, les ravitaillements, la remise des récompenses, et bien d’autres encore.

Que vous soyez étudiant(e), actif, retraité(e), sportif accompli ou novice, seul(e), en famille ou entre amis venez partager un moment de convivialité sur l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour !

Pour devenir bénévole du 14 au 17 juin prochain, rendez-vous sur le site internet de l’Ultra Trail  Côte d’Azur Mercantour et cliquez sur l’onglet « Bénévoles » ou contactez l’équipe d’organisation au 04 93 26 26 77 – 04 93 26 26 77.

Pour Antoine Veran et son équipe justice est rendue !!

By | Actualité

Information Nice-Matin. Le maire de Levens, Antoine Véran, 69 ans, vient d’être définitivement blanchi dans l’affaire pour laquelle il était mis en examen pour favoritisme depuis 2014.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence le lave de tout soupçon dans un jugement sans ambiguïté. En 2012, neuf habitants, dont nombre d’opposants politiques, avaient porté plainte à son encontre.

www.nicematin.com

Un nouvel outil « Maires et citoyens »

By | Actualité

La nouvelle plateforme mairesetcitoyens.fr est faite pour vous !

Désormais vous pouvez établir un véritable lien privilégié avec Monsieur Le Maire. Fil d’actualité, discussions, messagerie privée, signalement de faits, suggestions, agenda…

Non seulement la possibilité de vous connecter via votre ordinateur, mais également en téléchargeant l’application « Mairesetcitoyens » disponible sur tablettes et smartphone.

Comment s’inscrire

  •  saisissez le code postal: 06670
  • sélectionnez Levens et laissez-vous guider…

 

Parmi les différentes fonctionnalités

  • Actualités: retrouvez les publications du Maire et suivez ainsi l’actualité de Levens (événements, réunions…)
  • Discussion: participez à des groupes de discussions créés par le Maire pour échanger sur les projets et l’actualité.
  • Messagerie privée: envoyez un message privé au Maire, qui s’engage à vous répondre.
  • Suggestions citoyennes: vous avez une idée, une suggestion, une proposition sur un sujet relatif à la commune ? vous pouvez en faire part sur mairesetcitoyens
  • Sondages: proposez un sondage ou répondez à un sondage lancé par le Maire ou l’équipe municipale
  • Alerte SMS: renseignez votre numéro de mobile et recevez des alertes SMS

PRÉVENTION: débroussaillement

By | Actualité

Le débroussaillement : une obligation légale pour prévenir les incendies de forêt !

Le département des Alpes-Maritimes est exposé à un risque élevé de feux de forêt, compte tenu de son climat et de sa végétation méditerranéenne.

Pour se prémunir de ces incendies mais également pour la protection des personnes et des biens, la loi prévoit une obligation de débroussaillement.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la plaquette :
http://www.alpes-maritimes.gouv.fr – plaquette